Ma lettre à la ministre des Soins de longue durée

  • De la législation

Le 8 mai 2020
Ministère des soins de longue durée
Ministre Merrilee Fullerton
400, avenue University, 6e étage Toronto, ON M7A 1A1

Chère ministre Fullerton,

Je vous écris aujourd’hui pour vous faire part de grandes inquiétudes concernant le récent rapport sur le nombre de cas de la COVID-19 dans des résidences de ma circonscription. Trois résidences de soins de longue durée ont été les plus touchées par de nombreux cas confirmés et de nombreux décès. Les chiffres ci-dessous montrent les chiffres du 15 janvier au 6 mai dans trois d’entre eux :

  1. Laurier Manor, 31 résidents infectés confirmés, 20 décès et 37 employés infectés confirmés
  2. Manoir Marochel, 29 résidents infectés confirmés, 7 décès et 15 employés infectés confirmés
  3. Soins de longue durée Montfort, 54 résidents infectés confirmés, 19 décès et 18 employés infectés confirmés.

Les personnes travaillant dans les résidences ont décrit les conditions, les politiques et la procédure comme absolument odieuses. Les exemples incluent : les pratiques d’ÉPI incohérentes ; les ÉPI ne sont pas changés assez fréquemment pour empêcher la contamination d’une aile ou d’un plancher à un autre ; l’approvisionnement insuffisant en ÉPI ; le personnel insuffisant, des tensions entre les membres du personnel ; l’infestation de cafards.

Je vous exhorte à prendre des mesures immédiates, enjoignant le ministère des Soins de longue durée à assurer la surveillance de la gestion à l’intérieur des foyers pendant l’éclosion. Les trois principales préoccupations suivantes doivent être prises en compte pour rectifier la situation :

  1. La grave pénurie actuelle de personnel pour soutenir les résidents
  2. Les protocoles d’ÉPI ne sont pas suivis
  3. L’approvisionnement insuffisant en ÉPI

Merci de votre attention. Je sais que vous vous souciez de la santé et de la sécurité de tous les ontariennes et ontariens et il est de mon devoir de signaler et de demander de l’aide aux électeurs profondément touchés et vulnérables d’Ottawa-Vanier.

Cordialement,

Lucille Collard

Députée d’Ottawa-Vanier